C'est quand même assez marrant de constater combien le seul fait de changer de "lieu" modifie l'écriture. Je sais que vais écrire "tout seul" durant quelques jours puisque je n'ai pas informé mes lecteurs habituels que j'avais commencé ce carnet.

Et bien ça change tout ! Je me sens dans un lieu "secret", alors que, paradoxalement, je le voudrais moins intime que mon journal. Et je ne tiens pas à claironner «venez vite voir mon nouveau site !». D'abord parce qu'il n'est nullement attractif, esthétiquement parlant (je vais tâcher d'améliorer ça rapidement...), mais surtout parce qu'il est... vide. Ben oui, je n'ai rien écrit ! Faut que je remplisse un peu ça.

Un point à noter, quand même, qui touche à l'anonymat du web: le hasard a fait que, à peine installé, ce carnet était déjà découvert par une de mes connaissances d'internet ! C'est qu'en m'inscrivant sur canalblog, je suis automatiquement cité dans la liste des sites mis à jour. Ce qui rend ma présence plus "visible" que lorsque seuls les liens épars d'autres sites peuvent amener de nouveaux lecteurs. Mais peut-être est-ce juste une question d'habitude. Après tout, les moteurs de recherche amènent aussi beaucoup de lecteurs...