Je viens de regarder un complément d'images de Home, le film de Yann Arthus-Bertrand. Cet homme sait s'y prendre pour nous montrer les beautés de la terre, mais aussi les menaces énormes qui planent sur l'humanité. Images à couper le souffle, images à donner la nausée.

Je sais que cet homme est villipendé pour des raisons qui, finalement, n'ont qu'un intérêt dérisoire. Des personnes lui cherchent querelle et lui reprochent des broutilles en comparaison de l'enjeu qui nous concerne tous.

Je suis effaré par l'aveuglement et la bêtise de nombre de mes contemporains qui refusent obstinément de prendre vraiment en compte ce que l'on nous promet. Goguenards vis à vis de tout ce qui s'assemble autour du mot "écologie", ils se gaussent, doutent, critiquent, ergotent... mais refusent de voir l'évidence.

Mais dans quelle société vivons-nous pour ainsi faire fi des avertissements sans cesse plus alarmants ? Quel égocentrisme de nantis nous fait persister à foncer dans le mur ?

Dans quelques jours aura lieu la conférence de Copenhague, par laquelle pourraient être pris des engagements significatifs pour la planète. Qui sait en quoi cela consiste ? Qui s'en soucie ? Quels médias en parlent à la hauteur de l'importance que cela mérite ? Une pétition visant à recueillir un million de signatures à été initiée par onze ONG françaises [liste en bas de page]. A quelques semaines de l'ultimatum climatique, les signatures totalisent à peine plus du tiers du chiffre attendu.

En comparaison la défense du service public de la poste, face aux menaces qui pèsent sur lui, à recueilli 2,3 millions de votes et 5 millions de cartes ont été envoyées à Nicolas Sarkozy. Défendre le service public c'est important, mais qu'en est-il de la planète qui nous nourrit ? Qu'est-ce qui préoccupe le plus le pays dans lequel je vis ? Le statut de la poste ? Une main tricheuse pendant un match de foot ? L'arrestation de je ne sais quel criminel dont l'impact sur la société ne concerne directement que quelques personnes ? Ou l'avenir climatique de milliards d'humains ? Je m'interroge, vraiment, sur le sens des responsabilités et la conscience de mes semblables.

Voila près de trente ans que j'ai commencé à prendre conscience des enjeux écologiques et à modifier mes comportements en conséquence. Je me suis d'abord intéressé à l'échelle locale avant de mesurer l'ampleur des catastrophes humaines. Trente ans ! Alors quand je vois que nombre de mes contemporains refusent de s'en soucier et minimisent, voire réfutent les conclusions de milliers de scientifiques réunis autour des problèmes climatiques, je me demande combien de temps il faudra encore avant que, collectivement et de manière résolument déterminée, nous changions de comportement.

Les 11 ONG: WWF-France, Greenpeace France, Action contre la Faim, Care France, FIDH, Fondation Nicolas Hulot, Les amis de la terre, Médecins du Monde, Oxfam France Agir Ici, Réseau Action Climat, Secours Catholique