Peut-on estimer l'importance de quelque chose ou de quelqu'un en fonction de ce qui en est dit ou passé sous silence ? Certainement pas ! Ce serait même une erreur que de tenter de se fier à cet improbable baromètre...

Il en va ainsi dans ma vie : je ne raconte pas tout ce qui fait la valeur de mon existence. Je ne parle pas de ce que je ressens dans un registre intime et qui me touche pourtant profondément. Il en va de même sur ce blog.

Ici j'écris ou montre ce que j'ai envie d'offrir en partage : scènes de vie, photos, ambiances du quotidien. Je propose aussi des réflexions personnelles lorsque je sens que des avis différents pourront apporter des éléments de nature à faire évoluer nos pensées mises en commun. Ailleurs, plus discrètement, j'évoque dans un registre très intime ce que j'ai besoin d'éclaircir en moi grâce à la mise en mots. Sous le regard d'autrui mais sans interaction publique. Tout le reste, c'est à dire une très grande part de ce qui fait ma vie, est passé sous silence. J'y inclus ce que je préfère ne pas évoquer en public, pour diverses raisons dont mon expérience de l'écriture sur internet n'est pas la moindre. J'ai désormais le souci de tenir les affaires privées à l'écart des interactions publiques, échaudé par quelques débordements dont les effets calamiteux ne sont pas encore résorbés. Des années après...

Autrement dit : il est des sujets sensibles que je n'aborde plus ! Par conséquent cela signifie que je peux vivre et ressentir des choses importantes, marquantes, qui influencent le cours de mon existence, qui orientent mes choix et mes décisions, voire qui deviennent déterminantes dans mon évolution, sans que je n'en fasse nulle mention dans mes écrits.

Tout spécialement dans le registre relationnel entre écrivants/lecteurs du net...
.
.

coquelicot

Ce n'est pas parce que je n'en parle pas que j'oublie.

Mais quand la menace de fin devient un enjeu je n'insiste plus...