Qui suis-je ? Qui est l'autre ? Longtemps j'ai cherché à définir l'être pour répondre à ces questions infinies...

Posées ainsi elles n'ont aucun sens ! L'être est en mouvement perpétuel et le "je suis" n'a de sens qu'en fonction d'un moment et de circonstances particulières. C'est un instantané. Une photographie. Un extrait d'être. Je ne peux savoir qui je suis qu'à un instant précis, en une situation donnée, en fonction des ressentis qui leur sont attachés. C'est pourquoi toute tentative de définition de soi ou de l'autre de manière absolue est vaine, assurément fausse et potentiellement violente. C'est une entrave à l'invention de soi.

Ce que je deviens est l'émergence d'une conscience qui a besoin de liberté : qui ai-je envie d'être ? Vers quel être ai-je envie d'évoluer ? Paradoxalement je ne m'approcherai de qui je suis, multiple et changeant, qu'en m'émancipant d'un "je suis" illusoirement unitaire. « Je est plusieurs » et l'être est indéfinissable.
.
.

IMGP3135

Juste avant le dénudement hivernal
Ginkgo biloba - 5 novembre 2010