28 avril 2012

Sereine platitude

Ecrire m'a souvent permis de poser les jalons d'une pensée en recherche. Inversement j'ai maintes fois ressenti la nécessité de garder trace de pensées soudainement apparues, comme si elle pouvaient disparaître en n'étant pas inscrites. Je crois fermement au surcroît d'existence que procurent écriture et réflexion en symbiose. Or depuis quelques mois il me semble que j'écris et pense moins. Par défaut de temps disponible, peut-être, par excès d'implication dans le travail aussi, mais surtout par défaut d'expériences fortes. Hors de... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 17:58 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 avril 2012

A voté

Je rentre du bureau de vote. Préposé à l'ouverture du petit clapet de comptage situé sur le dessus de la grande urne transparente, j'ai pu visualiser les visages de beaucoup de mes concitoyens. Vieux et jeunes, connus et inconnus, authentiques ruraux ou nouveaux péri-urbains. "A voté", et hop, un petit coup de tampon sur la carte électorale. Au suivant...   Il fallait aller vite : une longue file d'attente s'est étirée durant tout le temps que j'ai passé là-bas. Je ne me souviens pas avoir connu une telle affluence. Est-ce le... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 17:15 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
20 avril 2012

Surmenage

Léger passage à vide en ce moment. Les idées se font rares et ma pensée est en rade. Assez bizarrement j'ai même ressenti de l'ennui, hier soir. Une sensation vraiment inhabituelle pour moi puisque j'ai toujours quelque chose à faire, à vivre ou à partager. A tel point que je manque bien souvent de temps pour mettre en place ce que je désire ! Mais depuis quelques semaines une fatigue générale m'étreint. Mon "Ras le blog" n'est pas seulement provenu d'une tonalité critique de quelques commentateurs, mais du climat global qui... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 14:49 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 avril 2012

Ras l'blog

C'est arrivé comme ça, d'un coup. Je ne dirai pas « sans prévenir » parce qu'il y avait des signes avant coureurs. Des envies d'autre chose, une impression de tourner en rond. Une lassitude. Combien d'années de blog ? Je n'en sais rien. Je ne compte plus. Comme ces vieux qui ne font plus attention à leur âge. Et comme celui qui a longtemps vécu se demande à quoi bon continuer, je m'interroge : à quoi (me) sert ce blog ? Est-ce que les satisfactions que j'en retire compensent les désagréments, dont le temps que j'y consacre n'est pas... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 13:04 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 avril 2012

Le besoin de limites

D'un côté il y a le jour, de l'autre il y a la nuit. Mais qui saurait dire où se situe la limite qui les sépare ? On pourrait aussi chercher où se situe la frontière entre l'enfant de l'adulte. Ou encore opposer le noir et le blanc. Dans bien des situations il n'existe pas de limite précise entre deux pôles, comme un équateur qui délimiterait précisément deux hémisphères. Alors il a fallu inventer des nuances. Des mots intermédiaires, comme aurore et crépuscule. Des demi-mesures, comme adolescence et même des quarts de mesure, avec... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 08:57 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 avril 2012

Absolument engagé

Il y a quelques semaines, alors que j'abordais une fois de plus ma façon de concevoir les relations "engageantes" (où l'on engage une part de soi), une lectrice a fait un commentaire pointant sur le manque d'engagement de ma position actuelle. J'ai alors compris à quel point il pouvait y avoir un décalage entre mes convictions profondes et ce que peuvent laisser penser mes écrits. A soutenir l'importance du sentiment de liberté on pourrait croire que je revendique celle du feu-follet. L'insouciance du papillon butineur insatiable de... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:19 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 avril 2012

La magie des rencontres

« L'énigme qu'est l'autre recule comme l'horizon à chaque pas que tu fais vers lui.L'autre est la frontière que la Vie a dressée devant toi, afin que tu ne sois pas perverti par ta toute-puissance. Ce que Dieu dit à l'Océan dans le livre de Job en lui montrant les plages et les falaises : Jusqu'ici iront tes flots, pas plus loin !, il le dit à l'Epoux en lui montrant l'Epouse, à l'Epouse en lui montrant l'Epoux. En plaçant la femme devant l'homme et l'homme devant la femme, il leur assigne à tous les deux leurs limites. Ici commence... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 00:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,