Il fait gris, presque froid, et il pleut. La poisse pour ceux qui sont en vacances dans la région ; pour moi l'occasion de retrouver des ambiances hivernales, à l'intérieur de la maison. La semaine dernière il faisait près de 35° de moiteur, seulement quelques jours après que la neige ait blanchi les sommets. Réjouissants contrastes naturels.

Pas grand chose à lire dans le monde des blogs. Pas envie d'y lire du gris. Pour la même raison, ne pas trop écouter les infos trop sombres qui s'immiscent entre des reportages colorés sur France-culture.

Pas grand chose à écrire ici. Pas d'inspiration. Tout va bien :)

Demain j'irai voir ma fille, après le travail. Je m'entends bien avec elle, avec qui les temps partagés sont très détendus. Je me prépare aussi à recevoir mon fils libanais, de passage en France pour une semaine avant son retour définitif en fin d'été. J'aime bien nos conversations, souvent tournées vers la géopolitique et les complexités humaines. Nos contacts sont espacés, mais j'y trouve une qualité qui me plaît vraiment. Quant au dernier, qui se trouve être l'aîné, je le verrai en fin de semaine. Avec lui aussi, toujours des thèmes intéressants à aborder. Heureux homme que je suis :)

Hier j'étais avec... disons... "une amie", avec qui les sujets d'échange ne tarissent pas. J'aime voir comme elle a évolué vers un apaisement certain. Il semble que je n'y sois pas pour rien...

Une semaine riche de rencontres, en fin de compte. La précédente j'étais resté quatre jours en totale solitude, sans voir personne, pour mon plus grand plaisir. Bienfaisants contrastes relationnels.

 

DSC01039

Au coeur de l'été...