28 septembre 2017

Sous climat tropico-boréal

J'avais calé les dates de mon voyage sur la période supposée être la plus colorée en feuillages d'automne. C'était là le critère principal. Le second était la météo, dont il était souhaitable qu'elle ne soit pas trop défavorable. Par chance, une semaine avant mon départ tout semblait correct : j'arriverais aux derniers jours d'une période de chaleur, avant une brève dégradation qui serait suivie d'un retour au beau mais avec forte baisse des températures. Pas de période durablement pluvieuse en vue, c'était... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:59 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 septembre 2017

Faire des paris

Après avoir longuement tergiversé je me suis décidé ! Je pars ! Je m'envole. Je m'accorde un rêve... Où ça ? Oh la, pas si vite. Je vais vous laisser chercher un peu. Premier indice : la météo prévoit une température proche de 30° à mon arrivée, sous un soleil éclatant.Second indice : il y a trois fois la voyelle A dans le nom de ce lieu. Panama ?Bahamas ?Caracas ?Jakarta ?Atacama ?Ankara ?Arkansas ? D'autres triple A ? Alaska ? Ah non, trop froid. Quoique...Alabama ? Ah non, ça fait trop de A...   Vous ne trouvez pas... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:37 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 septembre 2017

Quand la vie dévore les rêves

« J’ai lu cet été toute une série de romans « post-apocalyptiques » : Imaginer la pluie, La parabole du Semeur, Dans la forêt, La femme tombée du ciel… C’est une chose curieuse que de lire ces romans dont certains décrivent une société à feu et à sang, privée d’électricité, d’eau potable, de fraternité... de vivre par procuration l’effondrement d’une société, installée au calme sur ma terrasse, entourée de tant de beauté. C’est une chose curieuse que de lire l’anticipation de ce que l‘on redoute et combat... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 21:31 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 septembre 2017

Rêveur en panne

Le chemin qui passe par les mots, et qui était devenu si familier, semble s'être ouvert sur un grand désert blanc. Sans aucune trace à suivre, sans direction, sans repères. Libre horizon. Le silence méditatif y est de circonstance. Comme si les éléments du paysage n'avaient pas suffisamment de relief pour en tenter le partage. Ou que je n'en aie pas le courage. Et pourtant, le monde n'a pas changé. Toujours aussi grave et dérisoire, douloureux et merveilleux, parfaitement injuste, il offre autant d'occasions de se réjouir que de... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 17:29 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , ,