06 mars 2016

Le pouvoir de la gratitude

Les conférences (ou causeries) TEDx sont comme une mine bourrée de pépites que j'explore avec délice. Et parfois avec émotion. Pour qui veut voir la vie sous des aspects optimistes, ouvrir son esprit, ou agir pour améliorer son rapport au monde, il y a vraiment de quoi se faire plaisir. Après "Et si on arrêtait de râler", je vous propose aujourd'hui d'écouter "Le pouvoir de la gratitude".    Saurez-vous repérer vos trois kifs de la journée ? Cette vidéo est un des miens...  
Posté par Couleur Pierre à 23:33 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mars 2016

De la responsabilité du chef

Ils sont cinq. Cinq chefs d'équipe. Leur rôle est de mettre au travail des personnes en difficulté sociale, aux parcours improbables et de diverses origines, de tout âge, qui ne connaissent rien au métier qu'ils vont exercer. ll va donc falloir former ces nouveaux-venus, parfois leur apprendre à travailler, à être à l'heure, à respecter des consignes et des règles. Il faudra aussi qu'ils apprennent à travailler en équipe, à s'entraider, à faire preuve de solidarité... Cette semaine, dix nouveaux ont été intégrés aux équipes... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 13:40 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 février 2016

Et si on arrêtait de râler ?

Mes capacités à mettre en mots ce qui me traverse depuis quelques temps sont hésitantes. Trop de pistes apparaissent simultanément, se chevauchent et s'entremêlent. Je ne parviens pas à fixer mes réflexions filantes. Elles apparaissent puis s'inflitrent dans ma structure profonde, resurgissent brièvement puis s'effacent à nouveau. Ça travaille en dedans. Ne pas pouvoir écrire est un peu frustrant mais je me dis qu'il est sans doute trop tôt pour partager. Il serait cependant dommage que je ne saisisse pas au passage... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:24 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 février 2016

Lézarder

Ce dimanche fut délicieusement doux et ensoleillé. On se serait cru fin mars, avec l'avancée précoce de végétation : herbe vert tendre, premières feuilles, chants printaniers d'oiseaux. En ce drôle d'hiver qui ne vient pas la nature, à peine endormie, s'ébroue déjà en désordre. Voilà plusieurs semaines que les premiers crocus ont ouvert leurs corolles, maintenant suivis par les jonquilles. Profitant de cette radieuse journée j'ai déambulé tranquillement parmi mes arbres. Les pies jacassaient, les geais voletaient, les buses... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:56 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2016

Le blog hésitant

J'ai le blog hésitant. Tantôt je le voudrais "sérieux et réfléchi", de préférence intéressant... mais accessible au plus grand nombre, donc pas trop individualisé. Tantôt j'ai envie d'écrire sans me casser la tête, comme ça vient, dans une tonalité très personnelle. La première formule me demande du temps, produit des billets espacés et généralement longs. La seconde peut s'écrire rapidement, quasi quotidiennement, en quelques phrases. Aujourd'hui ce sera court.
Posté par Couleur Pierre à 08:07 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
14 février 2016

Pétillements

Aujourd'hui j'ai écrit à... j'ai envie de dire "une amie", même si je ne l'ai jamais rencontrée en vrai. Mais je suis sûr que si cela advenait [ce qui n'a rien d'impossible] je m'entendrais bien avec elle. Elle blogue depuis très longtemps et j'avais perdu le mot de passe d'accès à son site, privé. Elle me l'a gentiment renvoyé et nous avons échangé quelques mots. C'est une personne fondamentalement "positive" et j'avoue être très sensible à cette tournure d'esprit. J'aime les personnes positives ! Même si [et peut-être à cause de... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:50 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 février 2016

Une histoire d'ognons et de nénufars

Lorsque j'ai lu les premiers échos concernant une supposée réforme de l'orthographe lors de la prochaine rentrée scolaire, titres accrocheurs et propos alarmistes m'ont interpellé. Quoi, on devrait désormais écrire nénufar ? Ah ben bravo... Avouez que pour ce mot, repris partout, la simplification d'apparence outrancière saute aux yeux ! Alors j'ai cherché à en savoir un peu plus. Très vite j'ai compris que le motif d'une simplification abusive et du "nivellement par le bas" n'étaient absolument pas la question, pas plus... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 11:11 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 janvier 2016

Tenir le cap

Suite des palpitantes aventures professionnelles qui me préoccupent quelques peu ces derniers temps. Billet "sérieux", donc... Je me suis fixé un cap : agir pour que l'humain soit davantage pris en compte dans la structure - à finalité sociale - qui m'emploie. Depuis trop longtemps j'ai cédé devant des positions de principe qui, par blocage répété, m'ont découragé d'insister [c'était leur but...]. Aujourd'hui, face aux conséquences d'une inertie dont les effets démobilisateurs sont palpables, je veux voir... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 17:26 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 janvier 2016

Prise de risque

Chères lectrices commentatrices [tant pis pour les hommes, puisque seules des femmes sont intervenues...] Je veux ici vous remercier pour "l'écoute" que vous m'avez manifestée en écrivant vos impressions après mon précédent texte. Votre "présence" m'a fait beaucoup de bien. Je me suis senti "entendu", alors que j'étais dans l'expression d'un mal-être. Vous m'avez requinqué ! Je crois que j'avais un peu oublié combien la mise en mots pouvait avoir un effet éclairant, fluidifiant les pensées et, par là-même, apaisant... Quelques... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 19:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 janvier 2016

Devant la plaine aride

Voilà près d'un mois que je n’ai pas écrit et je ne voudrais pas laisser plus longtemps sans nouvelles mes amis-lecteurs, c'est à dire ceux d'entre vous qui viennent me lire régulièrement, amicalement, fidèlement, parfois depuis fort longtemps. Que vous le fassiez en toute discrétion ou en partageant vos impressions dans des échanges qui ont pu être aussi enrichissants que réjouissants, votre présence m'importe. Dans le passé elle m’a soutenu et encouragé et je vous en suis reconnaissant. Aujourd'hui, pourtant, je délaisse... [Lire la suite]