22 octobre 2006

C'est fait

La tension résiduelle a finalement pu être résorbée lorsque Futurex est revenue de son travail, à la mi-journée. Quelques mots on suffi pour rétablir un contact ouvert à l'autre. Nous avons alors pu échanger quelques phrases réconciliatrices, sans nécessité d'approfondir. Chacun de notre côté nous avions eu le temps de réfléchir et d'admettre que nos incompréhensions étaient issues de la période d'exacerbation émotive que nous vivons et que nous ne gérons pas de la même façon. Parfois même dans des sens antinomiques puisqu'elle... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

22 octobre 2006

Forcément difficile

Ambiance de fin, dans ma chambre-bureau que je vide pour de bon (vous entendez l'écho-cho-o ?). Reste un matelas sur son sommier, mon bureau que je débarasse de ses babioles inclassables tout en gardant sous la main les papiers des affaires en cours (faudrait pas perdre ce qui est important). Reste aussi mon ordinateur qui diffuse une musique que mon subconscient a choisie... mélancolique (allez hop, je change à l'instant pour un rythme africain entraînant...).Oui, mélancolie. Quelque chose n'en finit pas de commencer à se terminer.... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 15:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 octobre 2006

Sourire terni

J'ai passé ma dernière nuit dans ma vieille maison, désormais presque vide. Dernière nuit aussi pour Futurex dans sa maison, qui devient la mienne dès aujourd'hui. Cet après-midi toute la petite famille sera réunie pour l'accompagner dans son appartement, à l'occasion du déménagement du lit et autres accessoires volumineux. Je lui avais proposé, pour le soir, de l'inviter chez elle avec les enfants, en préparant un bon repas. Ceci afin qu'elle ne se sente pas trop seule lors de cette transition.Entretemps il y a eu une ombre au... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 10:13 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
19 octobre 2006

Se séparer avec le sourire, mais pas sans peine

C'est curieux, mais au moment où je pourrais beaucoup écrire je ne le fais pas. Je n'ai pas le talent de Samantdi pour raconter avec humour un déménagement hétéroclite et à épisodes. Ou alors... c'est parce que le mien, de déménagement, n'est qu'accessoire. Simple conséquence de quelque chose de nettement plus impliquant.Je n'écris guère... et pourtant ce que je vis actuellement, quoique banal statistiquement parlant, est pour moi résolument inédit (hum... ou presque...). La perte d'un conjoint, ai-je entendu dire, est un... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 08:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
12 octobre 2006

Le sens de l'écriture

Une des plus anciennes écrivante en ligne, Eva, se pose des questions sur le "vieux couple" qu'elle se sent former avec son journal depuis sept ans. « Oui, ce journal m'ennuie profondément. Il ne me surprend plus. Il ne m'amuse plus. En lui écrivant, je n'ai plus cette excitation des premiers mois. Lorsque je pense à lui je n'ai plus non plus cette effervescence créative des débuts. Lui écrire n'est-il pas devenu une routine ? Ou bien est-ce en réalité ma vie qui est devenu routinière ? »Cette réflexion m'intéresse... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 00:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 octobre 2006

Rebondissements

C'est un peu comme un caillou lancé pour faire des ricochets: on ne sait jamais combien de fois il va rebondir. La vente de ma vieille maison, dont la signature était prévue demain matin, est reportée...Le premier compromis de vente a été signé le 11 juin, pour un acte de vente prévu le 11 septembre. Trois mois de relative incertitude (les conditions suspensives pouvaient annuler toute l'opération). Durant de délai, contact a été pris avec un géomètre qui doit partager le terrain. Délimitation fin aôut, sur place, avec convocation des... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 00:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 octobre 2006

Mutation

Sous couvert d'amusement, mon texte précédent dit beaucoup de choses éloquentes à mes yeux. Chaque phrase a pour moi une signification... et pas forcément la même pour ceux qui l'auront lue. Mais c'est sans importance. Au contraire, chacun peut ainsi trouver ce qui fait sens pour lui/elle. En fait, c'est une façon d'exprimer sans trop expliciter. Il est rare que j'écrive sous cette forme détournée, mais parfois le flou met à distance des mots, pour mieux en retrouver le chemin. Car l'errance de mon existence crée parfois... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:42 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
05 octobre 2006

Errance...

L'emploi du mot "errance", dans mon dernier billet, a ouvert une béance.Quelques présences à distance ont émis des doléances avec bienveillance. Croyait-on qu'avec élégance je tirais ma révérence ? Désirait-on une réassurance ? Y aurait-il accoutumance ?Avec prudence je réponds à l'assistance, tant par bienséance que dans un souci de transparence: Oui, dans sa mouvance, et sans que j'y pense, le mot mis en évidence dissimulait d'autres sens et quelques ambivalences.L'errance a des résonnances... Allons-y... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
03 octobre 2006

Déshérence

Blog en déshérence DéshérenceJ'aime la sonorité allusive (et trompeuse) de ce mot valiseDésert... erranceÇa pourrait être une desespérance... sans père. Sans pairs.Pour l'heure ce sera déserrance... comme la fin d'une errance Derniers jours dans ma maison à araignées...
Posté par Couleur Pierre à 17:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
20 septembre 2006

De l'importance des certitudes

Je n'ai plus beaucoup le temps d'écrire en ce moment, mais je voulais poursuivre mon cycle sur le doute et l'incertitude, dans leur rapport avec la remise en question. Je n'ai pas pu prolonger ma réflexion plus en avant et je la livre telle qu'écrite il y a quelques jours. En parlant de ses certitudes, Alainx à élargi le champ de mes réflexions. Comme à chaque fois que j'aborde un sujet qui gravite autour de deux tendance opposées, les développements possibles sont toujours très vastes... Ben oui, parce que j'ai beau vanter... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 00:53 - - Commentaires [15] - Permalien [#]