16 novembre 2006

Il ne dépend que de moi...

Woufff, quel claque ! Un commentaire de Plume m'a saisi au réveil, faisant surgir en un instant tout ce que je m'efforce d'apaiser. Secouage salutaire. J'aime...Ainsi je n'échapperai pas à ce que je dois approfondir. Je ne demande pas mieux ! Ce n'est pas dans le silence et la retenue que je pourrai avancer. J'ai besoin, et envie, d'échange variés avec des personnes venues d'horizons divers. Hormis les amitiés proches, qui connaissent beaucoup de moi, il y a aussi le partage avec ces inconnus qui s'expriment librement en ignorant... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 13:16 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

16 novembre 2006

Sûr de toujours ?

« Vous le savez, vous, de quoi demain sera fait ? Vous êtes sûr vous, d'aimer toujours, toujours, toujours ? Que l'autre sera toujours là et aimant et heureux avec vous ? Vous êtes sûr de ne jamais changer, de rester toujours immuable dans vos opinions, vos sentiments, votre vie ? Ben moi non. »Au jour le jour - Traou
Posté par Couleur Pierre à 01:46 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
10 novembre 2006

Contribuer au changement

Mon regard sur la politique est à l'image de ma façon d'être: hésitant et sans certitudes. Je n'ai pas de conscience politique affirmée, ni d'héritage fort venu de mes racines familiales. De mon père j'ai adopté un certain sens critique réfléchi, qui me fait plus volontiers rester en retrait et en observation qu'avancer avec un étendard.J'observe donc avec distance le théatre médiatico-politique, plus souvent affligé que vraiment intéressé. Globalement je ne me reconnais dans aucun parti, même si certains ont mes faveurs parce que les... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 00:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 novembre 2006

Un mail dans l'oreille

Vous savez autant que moi, bloglecteurs impénitents, qu'internet "rapproche" les gens. La preuve : on se tutoie tous comme si on était des vieux potes dès le premier échange et on se rencontre en amis sans s'être jamais vus. J'avoue que j'apprécie ces contacts directs, sans chichis ni protocole.Cependant cette convivialité reste plus mesurée dans les courriels professionnels avec des inconnus, où le vouvoiement reste de rigueur. Figurez-vous qu'hier je me suis trouvé dans un cas de figure un peu particulier. J'ai reçu un... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 18:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 novembre 2006

Travailler par plaisir

Sur Mon blog de fille [qui n'est a priori pas particulièrement adressé à un public masculin mais vers lequel un billet de Telle m'a aiguillé], il y a eu ces derniers jours une vigoureuse échauffourée. Il avait été proposé aux lectrices de rétribuer l'auteur pour ce qu'elle considère comme un "travail", au vu du temps qu'elle dit passer à la tenue de ce blog. Contribution volontaire et facultative, de montant libre, et n'ouvrant à aucun droit particulier. Ce billet a suscité des réactions vives et opposées, et généré une... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 00:53 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
06 novembre 2006

Couple qui s'en lasse tendrement

J'ignore si la phrase qui sert de titre à ce billet est sciemment choisie, ou bien faute d'orthographe, mais elle me plaît beaucoup ! « Couple qui s'en lasse tendrement ». C'est absolument génial cette formulation !Il s'agit d'un des groupes de mots-clés magiques qui ont fait accéder quelque chercheur de sens sur ce site, via l'omniprésent Google.Eh oui, après un silence d'une dizaine de jours, comme tout blogueur soucieux de son audience, je suis allé faire un tour sur mes stats pour voir s'il y avait encore des lecteurs.... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:11 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

06 novembre 2006

Éloge du secret

Et ben alors ? Où est-ce que j'étais parti ?Mouais, vous avez peut-être remarqué l'espacement de mes entrées... La graphomanie qui jadis me caractérisait [clin d'oeil aux plus anciens de ceux qui suivent mes tribulations internautiques] semble s'être tarie. Lassitude ? Je ne crois pas... Sentiment de vaine agitation ? Il y a un peu de ça. Décalage d'avec la réalité ? Assurément !Je ne suis donc pas très à l'aise pour écrire en ce moment et l'abstinence s'impose d'elle-même. Disons que je suis circonspect. Hésitant. En observation. En... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 00:58 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
25 octobre 2006

En parler ou pas

  Parler d'un évènement, ou l'écrire sur un blog, n'est-ce pas le faire surexister ?C'est la question que je me pose après m'être "lâché" au moment de la séparation effective d'avec Futurex. Si poser des mots sur des faits et exprimer les émotions ressenties est utile, en pouvant contribuer à mettre à jour ce qui est refoulé ou nié, à donner une consistance, à libérer d'une charge, en revanche il existe un risque corollaire: celui du surdimentionnement. Ou surmédiatisation, pour reprendre un terme à la mode.En délivrant un... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
23 octobre 2006

Une journée particulière

Réveil un peu bizarre ce matin en me rendant compte que cette fois j'étais bien seul. Sentiment mitigé de liberté et de solitude. Mais les deux ne sont-ils pas indissociables ?A la mi-journée Futurex est venue quelques minutes à mon "chez moi" nouveau (elle travaille à trois kilomètres) pour récupérer quelques objets, en sonnant à la porte et attendant que je lui ouvre. Elle était souriante et détendue, bien que n'ayant pas dormi de la nuit. Moins à cause du déménagement que de l'éclairage nocturne du parking...Échanges... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 octobre 2006

C'est fait

La tension résiduelle a finalement pu être résorbée lorsque Futurex est revenue de son travail, à la mi-journée. Quelques mots on suffi pour rétablir un contact ouvert à l'autre. Nous avons alors pu échanger quelques phrases réconciliatrices, sans nécessité d'approfondir. Chacun de notre côté nous avions eu le temps de réfléchir et d'admettre que nos incompréhensions étaient issues de la période d'exacerbation émotive que nous vivons et que nous ne gérons pas de la même façon. Parfois même dans des sens antinomiques puisqu'elle... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]