10 février 2013

La robe bleue

Hier la cellule familiale s'est réunie chez moi pour une double occasion. La première était de saluer le départ du benjamin pour le Liban, où il retourne s'installer pour 18 mois. Revenu en France depuis le mois d'août, à l'issue de son stage de fin d'études, il a décidé de jouer les prolongations en saisissant la chance offerte d'un contrat de travail. L'autre occasion de retrouvailles, quoique plus terre à terre, revétait une dimension symbolique indirectement associée à la première : vider le grenier. Depuis plusieurs années... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:47 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 janvier 2013

La place de dire non

Lorsque je suis seul chez moi, le soir, je suis souvent en quête de réflexions intimes ou d'émotions fraîchement déposées sur quelques blogs. J'espère y trouver l'amorce d'un dialogue, un fil de conversation à suivre, une surprise favorisant l'échange, voire l'inspiration pour écrire un billet... Honnêtement, c'est plutôt rare. Je pourrais bien sûr aborder moi-même des sujets pouvant fertiliser un éventuel échange mais cela dépend des fluctuations de mon inspiration. Quand elle est en rade ça ne donne pas grand chose de bon. Je... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:48 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
19 janvier 2013

À l'écoute

Il arrive souvent que, après publication, mes textes les plus personnels [et donc les plus égocentrés, mais aussi les plus impliquants] me fassent "avancer" dans la compréhension du mystère que je suis à moi-même. D'une part en fluidifiant des idées qui avaient tendance à s'accumuler et former bouchon, d'autre part grâce aux mots de ceux d'entre vous qui me font part de leurs impressions : en quelque sorte ils lubrifient le mouvement.  C'est ce qui s'est passé encore une fois à la suite d'un de mes billets récents, dans lequel... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 17:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
17 janvier 2013

En catimini

Je vais vous faire une confidence [mais gardez la pour vous] : depuis quelques mois je me sens dans un épisode de léger marasme. Aucun lien avec "la crise" dont l'idée est ressassée et entretenue par le formatage médiatique. Non, mon marasme à moi il est venu en catimini au début de l'automne. Tout seul, comme ça. Je ne sais pas trop ce qui l'a fait rentrer dans ma vie. Tout ce que je peux dire c'est que je me suis rendu compte qu'il avait discrètement pris place, sans faire de bruit. Les premiers signes ont été des effluves d'ennui,... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 01:22 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,
15 janvier 2013

Émotions diffuses

Le monde continue de tourner, l'actualité de défiler, et moi de tracer le sillon de mes réflexions intemporelles...   En matière d'intimité il est souvent plus facile d'écrire que de dire et ceux qui font acte d'autobiographie le savent bien. Ce n'est pas moi, ex-épistolier, diariste notoire, graphomane invétéré, qui contredirait cette évidence. Mais je m'étonne, après tant d'années de pratique, de décrire encore mes émotions et ressentis avec beaucoup plus de pudeur dans la réalité qu'ici. Pourquoi diable cette retenue ?... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 janvier 2013

Petites réflexions autour de la perte

Au dernier jour de 2012 j'arpentais, l'esprit léger et en aimable compagnie, les sentiers escarpés des Calanques de Cassis. Tandis que je marchais sous la douceur méditerranéenne, je pensais déjà à ce que je relaterais de cette petite escapade. Agrémenté de jolies photos, j'allais pouvoir écrire un billet divertissant pour inaugurer une nouvelle année d'écriture en partage.    Les Calanques, le 31 décembre 2012   Mais on ne maîtrise jamais l'avenir et, dès mon retour, un sinistre évènement... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 21:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 janvier 2013

Triste histoire

Ses bâtisseurs étant morts depuis bien longtemps, personne ne saurait dire quand cette grange fut construite. Cent cinquante ans peut-être ? Davantage ? Les dimensions du tilleul autour duquel se groupe le hameau le laissent penser. L'architecture, caractéristique de la région Dauphinoise, avait la simplicité fonctionnelle d'antan : un grand toit à quatre pans couvrant d'épais murs de pisé (terre tassée). Il y a près de vingt ans le lieu nous avait séduits et le caractère authentique, les solides proportions de cette bâtisse,... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:53 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 décembre 2012

Le fantasme de réconciliation

Avis au lecteur avide de donner son avis sur ma vie Ami lecteur, les textes dans lesquels j'expose des situations personnelles, notamment en ce qui concerne ma vie relationnelle, ne sont en aucun cas une demande de conseils, et encore moins une attente d'avis sur la façon dont je mène ma vie. Si je t'offre mes cogitations intimes en partage, c'est en supposant que des lecteurs peuvent être rejoints dans leur propre intériorité. L'échange de points de vue, d'impressions, d'émotions, de réflexions, sont toujours les bienvenus car ils... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 18:41 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 décembre 2012

Se détacher ensemble

Lorsque je gravis un chemin de montagne il m'arrive de me retourner pour voir la distance parcourue. Je regarde au loin, tout en bas dans la vallée, et je vois le point de départ de la randonnée. Je vois aussi les étapes qui ont jalonné l'itinéraire, les éléments du paysage que j'ai remarqués en marchant. Des rochers, un arbre isolé, un pont sur un torrent. Là s'est tracé mon parcours et c'est parce que j'y suis passé que j'ai pu m'élever où je suis. Un bref instant j'observe tout cela puis, satisfait, je regarde devant moi, vers les... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 09:44 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
22 décembre 2012

L'empreinte

Certain(e)s finissent par fermer leur blog lorsque ce qu'ils/elles avaient à dire s'épuise, ou que la démarche semble ne plus avoir de sens. C'est une réaction tout à fait logique. Pour ma part, bien que la question du sens se soit posée depuis fort longtemps (voir mon billet précédent), j'ai toujours continué à écrire. Quitte à m'interroger régulièrement sur... le sens de cette continuation ou sur celui de ma démarche. Il ne t'aura pas échappé, ami lecteur, que je suis actuellement dans une phase assez mutique. Pour autant, même si... [Lire la suite]