23 mars 2008

Avant la fin

Semaine assez éprouvante. D'abord je prends progressivement conscience de mon engagement communal, du temps que je vais y consacrer, et surtout de sa durée...Ensuite j'ai du faire des choix de positionnement qui m'ont demandé d'être à l'écoute de mes ressentis. Par exemple, lors de mon premier conseil municipal, dans la solennité des boiseries du lieu, j'ai décidé de voter en mon âme et conscience lors de l'élection du Maire. C'est à dire de ne pas suivre la consigne de vote donnée à toute l'équipe : montrer que nous sommes unis. Ce... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2008

Manipulation et manigances

Aussitôt élu, ma naïveté se trouve confrontée à la réalité de la politique. Ou du moins une certaine idée que certains se font de la politique : la fin justifie les moyens.Manipulation : Amener quelqu'un à agir dans le sens que l'on souhaite, s'en servir comme moyen pour arriver à ses fins.Manigance : Manoeuvre secrète qui a pour but de tromper, de cacher quelque chose.Je me suis fait berner comme un débutant (avec des circonstances atténuantes : je le suis !).Non seulement j'ai été trompé, ainsi que quelques-uns de mes co-listiers,... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 13:20 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
10 mars 2008

Zélu !

Et bien voila : contre toute attente me voilà surpris de faire partie des zélus. Je ne m'étais pas vraiment préparé à quoi que ce soit, sachant que ce n'est qu'en vivant les choses que l'on y réagit. Je pensais plutôt à une éventuelle déception si je me retrouvais parmi ceux qui ont le moins de voix. Pas la déception de ne pas être élu, mais celle de me voir le dernier. Réminiscences d'une toujours présente phobie du rejet. Ce qui est certain c'est que je ne m'attendais absolument pas à être élu au premier tour. Et encore moins... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 22:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
09 mars 2008

En halte pour le mouvement

Faute de temps disponible j'ai pris quelque distance avec le net, ces derniers jours. Pas d'écriture. Pas de lecture des blogamis. J'ai un peu l'impression de voir un train continuer sa route sans moi. J'ai fait une halte en me laissant happer par le mouvement de la vie. Immobile ici, en action ailleurs.Deux jours en formation, riches de découvertes, de sensations, d'expériences, de ressentis, d'authenticité.Trois jours de travail, au milieu de cette humanité des humbles, dans la réalité des êtres, leurs difficultés et leurs... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 16:28 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 mars 2008

Journée de femmes

Très terre à terre je ne vais pas me lancer dans une analyse sur l'utilité ou la futilité de la journée de la femme. Juste dire que pour moi ce fut une journée de femmes : une bonne centaine, pour seulement quatre hommes. Drôle d'impression de rentrer dans une salle sous autant de regards...Le métier pour lequel je me forme est à 97% féminin. Nous étions donc représentatifs, dans cette assemblée, de la moyenne nationale.J'aime assez faire partie de cette minorité masculine. D'une part parce que j'apprécie tout ce qui peut contribuer à... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 19:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 mars 2008

Comment votez-vous ?

La liste municipale dans laquel je me trouve se situe à un tournant. Lors de notre dernière réunion l'orientation était celle des formules choc, à coup de  « plus jamais ça ! » et autres « 7 ans, ça suffit ! ». Le tout dénonçant les gabegies de l'équipe sortante, son incompétence, son immobilisme. C'était la fin d'une réunion où rien n'avait avancé et, lassé, j'avais laissé faire. Je m'étais tu, un peu désolé de voir prendre cette tournure qui ne me plaît guère. Ce soir nous avions une nouvelle réunion pour peaufiner notre... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 21:33 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

01 mars 2008

Routine ? où ça ???

Je me suis posé des questions sur une éventuelle routine qui pourrait s'installer avec le salariat. La vie se charge de répondre en y mettant la méga-dose.Nan, ma vie est loin d'être menacée par la routine !!!Comme le fait remarquer Pralinette, déjà, l'ambiance clochemerlesque de la préparation électorale est stimulante pour les neurones. Mais bon, tout cela ne touche pas à l'essentiel de ce qui donne du goût à la vie.Ce qui se passe, s'est passé, et va se passer dans un délai court est bien plus captivant (pour moi, cela... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 13:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 février 2008

Panier de crabes

Je sens que je ne vais pas regretter d'avoir accepté de soumettre ma candidature à l'élection municipale : mes convictions et ma naïveté pourraient fort bien se voir quelque peu réévaluées...M'étant proposé pour gérer le contenu du site internet de notre équipe, c'est à moi qu'il revient de mettre en ligne les textes qui l'alimentent. Je suis donc en contact direct avec une petite partie de l'équipe, qui décide pour tous. Le principe est discutable, mais semble accepté. J'ai bien sûr une place prééminente puisque je peux, jusqu'au... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 février 2008

Routine en vue ?

Une de mes amies m'a joint ce soir, et m'a posé sa question rituelle : « alors, quels sont les scoops ? ». Cet été les scoops concernaient mes relations féminines, plus ou moins ébauchées d'une part, plus ou moins s'éloignant de l'autre. Au fil des mois les scoops de ce genre se sont raréfiés, au profit des scoops professionnels. Ce soir, il n'y avait aucun scoop relationnel. Ce n'est qu'au moment de clore la conversation que j'ai pensé, in extremis, au scoop professionnel : le passage du cdd au cdi, gage de tranquillité financière... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 22:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
25 février 2008

Pauvre con !

Difficile d'échapper au dernier débordement verbal de notre vibrionnant président au Salon de l'agriculture. Il serre des mains, s'approche d'un homme, et celui-ci lui dit « ah non, touche moi pas ! ». Sakozy lui rétorque « alors casse-toi ! ». « ... tu vas me salir », poursuit le premier. « Casse toi, pauvre con ! » terminerait le président [le son, inaudible, est sous-titré] en se tournant vers d'autres mains. Bel exemple de rejet mutuel duquel le président ne sort pas grandi. La vidéo crée un petit scandale. Moi, elle ne me choque... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 12:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]