06 juin 2008

Gymnastique relationnelle

Je travaille avec une collègue qui, de tout à fait sympathique et soucieuse d'autrui, peut subitement devenir agressive et cassante. Habituellement à l'écoute des personnes, il lui arrive aussi d'être dénigrante, blessante. Ces changements sont étroitement liés à son degré de contrariété, lui-même très influencé par son humeur versatile. Après quelques malentendus et sérieuses mises au point j'ai à peu près trouvé comment me situer avec elle : je ne m'offusque plus outre mesure de ses manifestations d'irritation et me tiens à... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 19:52 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

01 juin 2008

Une mère dans la bulle

Ma mère est entrée dans ma bulle ! Elle a lu ici même un peu de mes écrits. Faut avouer que j'ai commis une imprudence, par ignorance : chez mes parents pour une nuit j'ai utilisé leur ordinateur sans effacer l'historique des pages parcourues. Je ne savais pas que le navigateur Orange laissait visible, je ne sais où, l'adresse des dernières pages consultées. Et bien que j'ai pris soin de ne pas saisir l'adresse de mon site il a fallu que le hasard s'en mêle. En lisant, dixit ma mère, « un très beau texte sur la séparation », chez... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 13:23 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
29 mai 2008

Amiabilité

Cette semaine j'avais rendez-vous avec ma future ex épouse chez le notaire chargé de la séparation patrimoniale de nos biens, en vue du divorce. Le processus est en cours depuis près de trois ans mais, pour diverses raisons, cela n'a pas pu se faire plus vite. Quoique longue cette durée aura été acceptable parce que nous nous entendions suffisamment bien et qu'il n'y avait pas de réel caractère d'urgence. Pour ma part je pense que ce temps m'a aussi permis de me faire à cette idée, jusqu'à l'accepter pleinement. L'objectif commun... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 22:09 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
25 mai 2008

Diversité relationnelle et papillonnage

Une lectrice m'écrit : « vous dites ne plus vouloir faire partie de ces couples classiques, que vous annoncez la couleur dés que vous rencontrez quelqu'un, la diversité relationnelle vous est devenue vitale. Qu'est ce que ce comportement vous apporte ? Je me pose cette question car je côtoie beaucoup d'hommes, j'aime l'humain en général, et l'humain m'intéresse beaucoup. Je discute des fois avec des hommes, en couple mais besoin d'aller voir ailleurs, pourquoi ? Je pensais qu'on allait voir ailleurs lorsqu'on est plus comblé dans sa... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 11:03 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
22 mai 2008

Questions sans réponse

Il y a dans les requêtes que les internautes soumettent à Google la témoignage d'abyssales questions existentielles. J'imagine dans quel désarroi se trouvent ceux et celles qui cherchent des réponses dans lequel je ne peux m'empêcher de percevoir une souffrance. Parmi la dernière moisson du jour, rien de moins que : « quel peut-être le sens de la vie ? ». Ma réponse : le chercher. Et pas sur Google, mais en expérimentant la vie ! Il y a aussi le thème récurrent du silence, décliné sous diverses formes : - « Que signifie le... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 20:55 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
20 mai 2008

De sexe indéterminé

« Je me vantais de ne m'entendre bien qu'avec les hommes et de ne vouloir travailler qu'avec eux... Aujourd'hui, je les aime toujours, mais je mesure mieux cette part irréductible entre eux et moi : La "Terre des hommes" ne me sera jamais tout à fait accessible, tandis que l'univers féminin m'est familier, j'y suis dans mon élément... »Commentaire de Daniala, lu chez Coumarine, dans la discussion qui a suivi son texte Femmes d'hier, d'aujourd'hui et de demainVoilà certainement ce qui me fait chercher ma place : l'univers... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:25 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

18 mai 2008

De toi à moi

Je t'ai demandé de m'attendre et tu ne m'a pas attendu. Puis je t'ai attendue et tu n'es pas venue. Maintenant je ne t'attends plus et c'est moi qui viens.
Posté par Couleur Pierre à 23:58 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
17 mai 2008

Dans le ventre des hommes

« Et nous saurons dans le plus profond de notre ventre que nous faisons partie de cet immense cortège des femmes de toujours et de partout. Des femmes qui transmettent la vie, la portent dans tous les coins de la sphère humaine... comme une flamme haute, qui se transmet à la vitesse de nos  quêtes fondamentales... » Extrait de Femme de maintenant, de hier et de demain, très beau texte de Coumarine. J'en ai apprécié la teneur sensible, charnelle, mais j'ai aussi ressenti un pincement à sa lecture. Je me suis senti exclu.... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 14:09 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
17 mai 2008

Le point de rupture de la rigidité

J'ai relaté hier, en me penchant sur l'art de composer avec les personnalités difficiles, ma vision des relations humaines entre personnalités "souples" et caractères "durs". Opposition caricaturale, évidemment, qui ne vise qu'à mettre en évidence quelques gros traits. Comme pour confirmer mes impressions, Artémis, ma collègue "dure" et intransigeante, m'a montré ce matin un tout autre visage. Alors que je lui serrais très professionnellement la main, avec un grand sourire en pensant à la mise au point... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 00:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 mai 2008

L'art de composer avec les personnalités difficiles

J'ai été... disons... "absent" pendant quelques jours, sur ce blog. Pas très bien dans ma tête. Je me suis aussi "absenté" de ma charge d'élu municipal, ne répondant pas aux messages, ne prenant pas en charge ce dont j'ai la responsabilité. Une façon de retrouver une indépendance face à ce mandat, qui demande beaucoup d'investissement. Je crois aussi que je "teste", sans vraiment le vouloir, la place que j'ai dans mes interactions avec les autres. Relations, travail, famille, municipalité... je me suis... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]