Tellement habitué à ne jamais avoir vu élu-e le-la candidat-e qui avait ma préférence, je ne suis qu'à peine déçu du résultat de ce soir. Enfin si, je le suis [profondément], mais avec une grande résignation. Bien sûr j'aurais aimé qu'il en fut autrement, ouvrant au fol espoir que, peut-être [restons lucide...], cette fois quelque chose allait vraiment changer... mais non. Status quo.

Fort bien, c'est la préférence majoritaire et je m'en accomoderai. Comme toujours. Quant à la réelle prise en compte des grands enjeux écologiques, elle attendra encore.