29 avril 2007

Sur la ligne de crête

Il y a deux jours, tournant dans mon lit, j'étais dans une vague insomnie : « Il faut absolument que je réduise ma consommation d'internet ! J'y passe trop de temps, je m'y perds. Qu'est-ce que je cherche ?  Qu'est-ce que j'attends ? ». Hum... en fait je sais très bien ce que je cherche... Je suis dans une dynamique contradictoire : d'une part prendre de la distance avec internet, m'éloigner de cette tentatrice invention du diable, retrouver une liberté, ne m'obliger à rien, ne me sentir redevable de rien... et d'autre part... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 00:47 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

25 avril 2007

Donner de soi

Il se peut que le billet de Coumarine qui parle de ce qu'elle reçoit de ses lecteurs ait eu une influence sur mes mots précédents. J'écrivais ce matin que je ne pouvais pas donner beaucoup, en ce moment. En revanche je reçois par l'attention que vous m'accordez et ça me fait beaucoup de bien. Ça me nourrit. Oserais-je dire que j'ai besoin de reçevoir ? J'ai beaucoup exprimé de moi, ici ou ailleurs, et me suis asséché. Vidé, je suis avide de vos mots, de vos commentaires, de vos courriers. Je n'y réponds pas aussi vite qu'ils le... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 13:26 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
25 avril 2007

Solitaire temporaire

Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous les très beaux mots de Chantorelle, apportant ses réflexions à un de mes récents billets: « Je crois qu'on peut employer souvent la solitude comme une arme contre les autres..Et contre des proches.On peut mettre de plus en plus la distance physique et émotionelle entre soi-même et les autres..Surtout ceux qui vous aiment le plus.Tu parles de cette solitude comme une source d'eau qui renouvelle... Ou comme une nourriture requise..Un nutriment pour le cœur et pour l'âme...Pour un... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 10:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
25 avril 2007

Chaude campagne

Les commentaires post-1er tour de la campagne éléctorale vont bon train dans la blogosphère. Je lis avec un intérêt certain, mais ne me sens... comment dire... pas vraiment concerné. Je n'ai pas d'opinion vraiment définie, hormis pour ce dont je ne veux pas. Mais pour le reste...Par exemple, la question de l'intérêt d'un clivage gauche droite nettement marqué ne m'excite guère, moi qui suis plutôt adepte des compromis et consensus et partisan d'une ouverture aux idées de l'autre.Je ne peux m'empêcher de voir les choses à une autre... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 00:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
23 avril 2007

Les convictions inutiles

J'ai fait partie des 35% d'indécis jusqu'à dimanche matin. J'hésitais entre trois candidatures. Soit je votais pour qui se trouve au plus proche de mes convictions (non présidentiable), soit je votais "utile". Parmi les utiles il y avait deux options : voter pour ce qui est le moins éloigné de mes idées, ou contre ce dont je ne veux surtout pas. Dans les deux cas ce n'était pas un vote d'adhésion, mais un vote de calcul, ou de peur, ou de résignation. Vu l'enjeu et les risques... j'ai longuement hésité. Jusque dans l'isoloir... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 10:45 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
19 avril 2007

Asphyxie

Lorsque je ne vais pas très fort, ou que je ne sais plus comment exprimer ce qui m'étouffe, je me replie dans ma bulle. C'est assez con, parce que c'est précisément en m'ouvrant vers l'extérieur que je peux me changer les idées, me réoxygéner, laisser entrer le grand air apporté par les autres. La solitude, c'est se retrouver seul avec soi même. Parfois ça peut avoir du bon, mais faut avouer aussi que souvent ce n'est pas une très bonne compagnie... Sans contradiction, sans différence de point de vue, je tourne en rond. Les... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 09:43 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

17 avril 2007

La chance de l'erreur

La punition, tout comme le pardon, sont inutiles lorsqu'on comprend son erreur : elle ne se reproduira plus.Chaque erreur est nécessaire, constructive de l'être en évolution. L'erreur comme base d'apprentissage. Au lieu de réprimander l'erreur, on devrait encourager à sa compréhension. On devrait encourager les tentatives, et accepter l'erreur comme source d'épanouissement...Tout système éducatif qui s'associe au répréssif est une aberration.L'erreur est une chance.[Ah ben je me sens vachement chanceux tout d'un coup...]
Posté par Couleur Pierre à 13:15 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
15 avril 2007

À distance

Mon silence correspond à une prise de distance du monde de l'écriture en ligne. Depuis quelques semaines j'ai réalisé à quel point j'avais pu m'égarer, me disperser, me disloquer dans une expression écrite inappropriée. Du coup c'est tout mon rapport à la communication écrite publique qui s'en trouve affecté. J'ai besoin de redéfinir un peu les contours de ce que je souhaite offrir de moi.Ces derniers temps j'ai privilégié des rapports plus directs : rencontres, téléphone, correspondances privées. Là aussi j'ai ressenti le besoin de... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 12:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
07 avril 2007

Le paradoxe de l'écrit en ligne

Elle le décrit si bien que je lui laisse la parole, au risque d'entretenir le paradoxe: « À vrai dire, il y a toujours eu vis-à-vis de ce journal une curieuse ambiguïté. D'un côté, je veux être lue, appréciée, complimentée même. Mon orgueil veut que mes chevilles enflent et c'est lui qui me fait consulter mes statistiques avec une certaine avidité. Mais d'un autre côté, le succès sinon m'indiffère, du moins me fait peur. Car c'est ma vie que j'écris là et je ne veux pas que tout le monde puisse la lire ! Ce que je dis de moi est... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 00:12 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
04 avril 2007

Maudits soient les indécis !

Dans le genre "Restons zen", voici les dernières péripéties de mes aventures immobilières : à l'heure où j'écris je devais être en route pour aller signer un compromis de vente chez le notaire (grange n°3). Non, c'est pas que je préfère tenir mon blog ou que je me fous d'être en retard : c'est seulement l'acheteur qui s'est désisté. Hier soir...Bientôt un mois qu'il s'était engagé, donc que j'avais dit aux autres personnes intéressées que ce n'était plus en vente, que j'avais retiré l'annonce, pris rendez-vous chez le... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 14:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]