Voilà plusieurs jours que je n'ai pas écrit. Panne d'inspiration.
Ce n'est pas la première fois...

Il me semble que ça m'arrive lorsque je suis trop occupé, c'est à dire lorsque je ne dispose pas de suffisamment de temps en solitaire. J'ai besoin de pouvoir être régulièrement "seul avec moi-même" pour que s'élaborent mes pensées; pour réfléchir dans la lenteur; pour flâner, contempler, ressentir... et écrire.

Faute de quoi je me replie sur mon centre, afin de retrouver mon équilibre

Il me semble qu'il y a des gens qui ont besoin d'avoir une vie relationnelle intense et de multiples activités pour se sentir vivre. Pour moi c'est l'inverse : passer trop de temps avec les autres [y compris ceux que j'aime...] m'éloigne de ma ligne d'équilibre et me rend indisponible... à les accueillir [reçevoir, écouter...]. Mon ouverture à l'alterité dépend de celle que je me suis accordée auparavant. Autrement dit : plus j'ai pu être seul et me ressourcer, plus je peux aller vers les autres !

La solitude m'est nécessaire.
Vitale.

 

IMGP0090

Prendre le temps de voir les saisons passer...