16 avril 2017

Les traces que l'on laisse de soi

Il y a des personnes qui doutent éternellement de leur valeur aux yeux des autres. Qui doutent d'être perçues positivement. Qui doutent d'être appréciées, voire aimées. J'en fais partie. Dans ma vie d'avant j'exerçais un autre métier. C'était il y a près de dix ans. À cette époque, et durant une quinzaine d'années, je participais très régulièrement à des "Fêtes des plantes". Des expositions, toujours en extérieur, qui rassemblent des producteurs, souvent venus de loin pour vendre le fruit de leur passion à des amateurs de... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 11:20 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 avril 2017

Renaissance ?

Parler d'autre chose ? Oh oui : par exemple de ce printemps hâtif qui bat des records de douceur. La bourgeonnante verdure éclate en nuées de fleurs. Une profusion de parfums capiteux s'entremêle aux mélodieux chants d'oiseaux, célébrant la fête des sens. Les soirées s'allongent, les peaux se dénudent. Sous le signe du renouveau la vie m'est heureuse et tout porte à l'insouciance. Un état qui m'est cher. De « carpe diem » à « profiter de l'instant présent », n'ai-je pas fait de l'insouciance un art de vivre ?... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 09:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 avril 2017

La nuit tombe sur l'Europe

  « La situation des réfugiés est la plus grave que l’Europe ait connue depuis la Seconde Guerre mondiale. En 2015, plus d’un million de personnes ont demandé l’asile en Europe et au moins 3 700 personnes ont « disparu » en mer. Plus de 5 000 en 2016. En réponse, les pays de l’Union européenne s’érigent en forteresse et ne prennent pas les mesures qui permettraient de garantir sécurité aux réfugiés. La crise des réfugiés est avant tout une crise de l’accueil par les États européens qui se défaussent de leurs responsabilités... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 21:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 mars 2017

L'avenir n'est plus ce qu'il était

Depuis quelques temps je témoigne ici de la transformation d'un mode de pensée. La perspective lointaine que j'avais de l'existence a été changée et tout le reste a suivi. Reprenant les mots de Paul Valéry, je pourrais dire qu'à mes yeux, désormais, « l'avenir n'est plus ce qu'il était ». Je suis passé de « l'avenir lointain paraît inquiétant » [je ne me sentais que moyennement concerné] à « l'avenir imminent pourrait bien être très inquiétant » [et là je me vois hautement concerné]. Il n'est plus... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 10:35 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 mars 2017

Décalé

Il arrive que le flux de l'inspiration tarisse, même chez un blogueur au long cours... Je le constate : en ce moment je ne parviens plus à écrire comme je le voudrais. À chaque fois que j'ouvre mon éditeur de texte, me sentant fugitivement inspiré, je ne parviens pas à aligner plus de quelques phrases éparses. Les mots hésitent, trébuchent, s'enchaînent mal. C'est un peu frustrant. Oh je sais pourquoi : un épais filtre [autocensure, àquoibonisme] m'enserre, me bloque. Ceci parce que je me vois toujours revenir vers le même... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 20:04 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 mars 2017

Les doigts de pieds dans le réseau

Voilà quelques temps que je me pose des questions sur l'adéquation de ce blog avec la tournure que prennent mes interventions. Je sens que quelque chose ne me convient pas dans le mélange des genres. Entre les dimensions planétaires et la sphère personnelle, le grand écart m'est inconfortable. Je ne trouve pas le ton juste. Parfois je pense à ouvrir un autre blog, à la thématique plus ciblée... Parallèlement il m'a été suggéré, en commentaire, que les réseaux sociaux seraient beaucoup plus adaptés au type... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:42 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 mars 2017

Abstraction de la réalité

Il y a quelques jours Célestine mettait à l'honneur les superbes clichés que Thomas Pesquet prend de notre planète, à 400 km d'altitude. Il y a effectivement de quoi méditer et rêver devant ces images inattendues, surprenantes, étonnamment graphiques. Il y a peut-être aussi de quoi s'interroger sur cette présentation esthétique, tellement différente de ce que nous percevons "d'en bas". « Pourquoi ne pas nous montrer le monde tel qu’il est ? Ses beautés bien sûr, mais aussi ses bosses, ses cicatrices. », demande un journaliste... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:53 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 février 2017

Mutation

Ce blog... Lorsque je l'ai ouvert il y était question de tout autre chose que des considérations écologiques qui, actuellement, me préoccupent. Je m'intéressais alors, principalement, à la dynamique des relations à travers l'expérience personnelle que j'en faisais. D'où le choix du nom... A cette époque j'avais besoin de faire le point. Sur ma vie, sur mon rapport aux autres, sur les liens affectifs. Besoin de prendre du recul sur mes représentations de l'amour et de l'amitié. Mettre en écrit mes réflexions, les soumettre aux... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:52 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 février 2017

Une question d'échelle

Quand on parle de notre merveilleuse planète, s'il y a bien quelque chose de difficile à appréhender ce sont les ordres de grandeur. Vu de notre échelle d'humains microscopiques, la planète paraît immense. On n'en voit même pas la rotondité. Le plus loin que la vue puisse porter, dans les meilleures conditions de visibilité, doit avoisiner les 200 kilomètres. C'est à dire un cercle de vision de 400 km de diamètre, par exemple du sommet d'une haute montagne. Peut-être un peu plus vu d'avion, à 10.000 m d'altitude. La Corse, vue... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 18:16 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 février 2017

Sobriété volontaire

Quoi de neuf ? Une semaine est passée. Normalement. À ma place habituelle d'occidental parfaitement inséré dans son milieu sociétal. J'ai utilisé ma voiture pour me rendre au travail, en brûlant du pétrole pour faire avancer ces 800 kilos de métal. J'ai abondamment consommé de l'électricité (chauffage, éclairage, informatique...), principalement issue de la fission nucléaire et de la combustion de gaz naturel [voir la répartition ici]. Je me suis nourri de produits certifiés bio, mais générés, conditionnés, emballés et transportés... [Lire la suite]
Posté par Couleur Pierre à 23:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,